Un lycée spécialisé dans l'apprentissage et l'éducation des monstres ! ~ [NC-16 #Forum Hentai|Yaoi|Yuri]
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sora Bloodborn


avatar

Masculin Messages : 7
Est arrivé(e) le : 12/12/2014
Age : 24
Localisation : ~ dAnS uNe PiLe De KlAxOn ~

PERSONNAGE.
Race: Troll Originel, l'un des 12 Premiers Nées.
Amour: Le faygo est mon unique amour ~
Informations:

MessageSujet: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Dim 18 Jan - 21:49



Sora Bloodborn

Informations


Nom: Bloodborn

Prénom: Sora

Âge: Une vingtaine d'année physiquement, bien plus en réalité.

Sexe: Oui.

Nationalité: Italien

Groupe:Etudiant.

Race: Troll

Arme (Si comité ou guardian): J'ai pas d'arme frère, les miracles règlent mes conflits.

Année et classe (si élève)  Etudiant en 2ème Année, Classé.



feat : Gamzee Makara - Homestuck

Physique
S'il fallait trois mots pour résumer l'apparence de ce jeune homme, on pourrait très bien employer ceux-ci : l'élégance, l'arrogance et la décadence. Son physique avantageux dégage un charisme exceptionnel qui passe rarement inaperçu, ce pourquoi nous allons maintenant nous attarder sur chaque parcelle de son anatomie. Il n’est qu’une ombre, un instant fugace dans la vie de quelqu’un. Il laisse une empreinte, une cicatrice inoubliable ou un vide irremplaçable. D'une silhouette svelte est ce jeune homme mesurant 1m67 pour 51 kg qui se trouve être donc plutôt fin et d'une taille moyenne. Ce que l'on remarque en premier chez lui, c'est sa silhouette. En effet, sa musculature bien que présente n'est que très peu apparente mais, non invisible il lui suffirait d'ôter son tee-shirt pour être vérifier. Pour un garçon il vous semblerait pourtant de loin qu'il ressemble un peu plus à une fille ou du moins ses mimiques. En revanche, lorsqu'il est nu on ne peut plus avoir de doute concernant son appartenance au sexe masculin et ses courbes finement dessinées lui valent d'être comparé à une magnifique sculpture. Il est toutefois bien proportionné, conçu pour plaire et être admiré. Il possède des épaules ni trop larges, ni trop minces, assez pour que les muscles de ces dernières soient discrets mais présents, pouvant laisser supposer de nombreuses heures d’entraînements derrières. Mais même si ses muscles sont peu saillants, il possède malgré tout une agilité impressionnante et une vitesse exceptionnelle qui lui permet de faire face à de nombreuses situations. Alors, quand il ne peut pas faire le poids dans un duel de force -ce qui est bien souvent le cas-, il parvient à fuir avec une facilité déconcertante. Le damoiseau possède pourtant des muscles, dans la moyenne comme dit avant, sans être trop massifs pour autant. Son torse est parfaitement sculpté, ses abdominaux et ses pectoraux dessinés à la presque perfection sans être trop visible de l’extérieur. De magnifiques tatouages de flammes noires s’étendent de son omoplate droite au pectoraux droit, descendant a mi bras. Ses ongles sont entretenus d'une légère couche de teinture violette presque invisible et ses jambes, gracieuses, n'arrangent rien à cette légère impression d'androgynie.

Il se démarque facilement de cette masse de personnes que vous pourrez trouver banales de par ses habits mais également de sa démarche qui parait enfantine ou peut-être féminine mais certainement pas masculine ou sérieuse. Celui-ci ne marche pas, il "gambade" s'amusant à marcher sur les toits de tout ce qui se trouve en hauteur, ou sautant de rue en rue que cela soit les mains dans les poches de son manteau ou complètement vers l'extérieur, suivant chacun de ses mouvements rythmés, sautillant. Et c'est lorsqu'il se retourne vers vous, que vous connaissez cette personne ou que vous avez entendu certaines rumeurs sur lui que vous réalisez votre erreur. L'aura qu'il dégage est particulièrement étrange... Vous ne sauriez dire s'il vous fait peur ou s'il vous parait chaleureux... Pourquoi ? Puisqu'il semble assez lunatique, passant d'une expression à une autre. Ou bien il vous parlera de manière amicale, le sourire aux lèvres et les yeux plissés par... la gentillesse, l'espièglerie ou la gaieté -cet homme est beaucoup trop difficile à analyser- ou il vous créera des ennuis à sa façon un sourire mauvais en coin. Son regard, quant à lui, révèle beaucoup de malice et à certain moment de la moquerie envers son interlocuteur. Il garde constamment une expression heureuse et hilare, horripilante pour qui ne supporte pas ce séducteur excentrique. Quand il n’est pas amusé, son visage se fige dans une expression neutre et quelque peu triste, traçant quelque petites rides au froncement de sourcils. On ne sait pas vraiment le pourquoi du comment mais... il ne semble pas aussi heureux qu'il veuille nous le faire croire. Son expression est d'une joie sans pareille, impassible et il semble que personne n'ait jamais vu autre qu'un sourire déformé ses lèvres délicates et rosées. Il inspire la curiosité et l'envie, si bien que chaque regard qu'il adresse à une personne semble lui dire « Je ne t'apprécie pas ~~ » avec un « Pour l'instant ~~ ». Ce masque de retrait -bien que presque effrayant- est visible peu importe les circonstances et il faut un courage exceptionnel ainsi que du temps à perdre pour tenter de le percer. Mais pour confirmer la règle il faut toujours une exception et dans le cas présent il existe une possibilité de voir une toute autre apparence à son visage. En effet, Sora est un joueur et lorsqu'il a repéré sa proie il pourra se lancer dans la séduction. A ce moment-là, son regard devient presque malsain et son sourire pervers, lui donnant un air de prédateur. Par de simples expressions il cherchera à provoquer, à manipuler et lorsqu'il aura atteint son objectif c'est un sourire victorieux qui déformera ses traits.

Son visage est affiné, délicat et pourrait être angélique s'il n'avait pas un air si arrogant. Sa peau est aussi claire et grise que la porcelaine, douce et pour ainsi dire sans défaut. C'est un fin voile de soie qui offre de la douceur au tableau de son apparence, lui donnant encore bien plus de charme et d'élégance. Il n'est cependant que peu gracieux mais, très minutieux dans ses manières, tel un noble aristocrate. Il dégage un parfum agréable et enivrant mélangé à une certaine odeur sauvage et délicate incrustée à son épiderme. Il s'adresse aux gens de manière hautaine et distinguée, mais ce n'est qu'un masque qui cache sa vraie nature puisqu'en réalité il préfère grandement s'exprimer avec des mots et des expressions aussi enfantines les unes que les autres. Il doit malgré tout se retenir, politesse oblige. La voix de cet homme est plutôt grave et glaciale lorsqu'il s'emporte, mais elle reflète surtout très bien son côté sombre. On pourrait croire à un psychopathe assoiffé de meurtres tant ce calme est pesant dans de nombreuses situations, mais on en vient presque à oublier cette idée lorsque ses nerfs lâchent. Dans ce genre de moments absolument rares, on peut alors constater que sa voix agit avec efficacité sur une zone très importante de la carte. Ainsi, tous ceux situés à une distance d'environ un kilomètre peuvent connaître l'origine et le motif de son discours. Et s'ils connaissent le spécimen, ils ne chercheront même pas à intervenir dans ces moments de déclaration intense. Mais il refuse par fierté de s'énerver publiquement et il en faut beaucoup pour le mettre hors de lui. Peau pâle, il n'y a aucun signe particulier de violences physiques, mis à part une cicatrice en diagonale sur tout le long de son dos due à un malencontreux accident mais qu'il évite de montrer et de mentionner, pas de boutons d'acnés ou toute autre imperfection qui pourrait nuire à sa beauté - bien que soit dit entre nous, un bouton ne tue personne...-.

Attardons-nous maintenant sur ses cheveux sombres qui ne renforcent que davantage la finesse de ses traits. Cette volute noire retombe jusqu'au niveau de son cou à la manière d'un jet d'encre pure qui coule délicieusement sur son visage. Une frange épaisse couvre son front et de longues mèches encadrent son visage. Il peut lui arriver de redresser ces longs fils de charbon à l'aide d'une capuche qui lui donne un air sauvage, mais il préfère nettement laisser ses cheveux ballants. Cette couleur pour le moins inhabituelle est pourtant bien sa couleur d'origine et il aime le faire savoir lorsque certains ont des doutes. Les cheveux noires, mi-longs, fins, ni bouclés, ni rêches -étant plutôt doux au toucher- ni même raides et s'arrêtant quelques centimètres après le lobe de ses oreilles, se confondent dans la nuit et semblent aussi obscurs que ses intentions. De temps en temps il lui arrive de laisser sa masse capillaire augmenter et descendre jusqu’au niveau de ses pectoraux, arborant une chevelure longue et un peu plus "violette". Si on se souvient de sa posture et de sa démarche, il en est de même pour son regard : deux yeux en amande d'un iris pourpre foncé sont parfois plissés par la joie, le plaisir qu'il éprouve au contact des autres ou simplement de leur agissement, observant de leur couleur noire la vie des autres individus. Dans ces deux orbes envoûtantes, on a l'impression de plonger au coeur d'un océan sans fond d'une couleur acier limpide. On pourrait se perdre dans cette étendue ténébreuse où il semble qu'aucun autre sentiment que l'envie ne s'y trouve. Il possède autant de nuances foncées que possible, tirant d'un pourpre passablement assombri jusqu'à un autre bien plus pâle. Mais il ne fait passer que de l'émerveillement dans ces deux prunelles dont on a l'impression de ne plus pouvoir se libérer une fois qu'on a décidé d'y plonger notre regard. Pourtant, il arrive que Sora parte dans une concentration assez impressionnante et que ses yeux se teintent de rouge; un rouge non pas flashie, mais de couleur plus effrayante, comme celle du feu qui parcourt nos cheminées, ne demandez pas comment cela est possible, il n'en sait rien lui-même, il est ce qu'il est et c'est tant mieux comme ça. Quand au reste de son visage ne vous inquiétez pas, il est bien constitué d'un nez et d'une bouche dont les lèvres ne sont pas particulièrement pulpeuses, mais délicates et de couleur proche du rosé, elle donnent une envie irrésistible de les embrasser, caresser du doigt cet éternel sourire amusé et hautain... son nez est droit et fin, sans défauts. Au-dessus, ses fins sourcils assez sombres sont constamment froncés, renforçant l'air presque sauvage qu'il arbore. Comme dit précédemment pour ses mains, il est très soigneux avec lui-même, voilà donc l'explication d'un poids plus que correct, d'un corps sans problèmes "extérieurs" ainsi que tout le reste; c'est un homme qui est assez raffiné, mais pas non plus narcissique ayant déjà connu la pauvreté et ne voulant pas la revivre.

A chacun de ses doigts gauche se trouvent une bague argentée de motifs différents qu'il porte constamment en toutes occasions, les bagues de cette même main sont chacune reliées par un chaîne d'acier à un bracelet vif argent qu'il cache volontairement, et qu'il ne quittera jamais. Aussi il laisse occasionnellement apercevoir le fil fin et noir d'un collier mais dont personne ne sait ce qu'il supporte; ce sont les seuls bijoux qu'il possède et rien d'autre n'est porté par lui, par contre, "dans sa main" ou plus précisément au fond de sa poche il pourrait y avoir une pomme -son met préféré à égalité avec la salive des jeunes filles qu'il ne possède pas sur lui, malheureusement- et un klaxon très bruyant; s'il ne vous apprécie pas ou si vous l'agacez trop, il se pourrait qu'il en use -mais détaillons ce point plus loin, voulez-vous ?-. Trois autres tatouages sont cachés sur son corps. Ce ne sont pas des tatouages normaux, ceux-ci sont apparus à la naissance de l'enfant. Une sorte d'héritage sur sa nuque du coté droit, représentant un cercle possédant un carré en son intérieur lui même munis d'un triangle, et restent à jamais sur cet endroit précis de son corps. Mais cela ne déplaît guère à notre homme, très fier de son superbe corps, si jalousé et admiré. D'ailleurs il semble que le contact physique entre la main de quiconque sur ce tatouage l'accable de terribles maux de tête, peut être est-ce l'un de ses principaux points faibles.

Mmmm ? Ses vêtements dites-vous ? Assez logique non ? Il en porte -rassurez-vous-, serait-ce des vêtements nobles et aristocratiques pour signifier sa prestance ? Non pas du tout ! Le surplus de fanfreluche l'énerve horriblement, mais les beaux habits ne le laisse pas indifférent. Membre de la haute société, il se devrait de se vêtir d'habits riches et ornés de toutes fantaisies possibles, cherchant -comme tout à chacun- à impressionner les autres. Mais ce n'est encore une fois qu'une façade à sa vraie nature puisque lorsqu'il n'est vu en personne pendant ses escapades, il aime porter des pantalons banals et de longues vestes surmontées d'une inséparable capuche. Il porte donc le plus souvent son trio vainqueur : veste, chemise, jean. En ce moment -comme monsieur est un brin raffiné et frileux- il s'affaire de sa moumoute "dark" descendant jusqu'au bas de ces reins, oui oui vous savez, ce manteau à capuche dont l'extrémité est recouverte de fourrure grise ainsi qu'en bas, aux manches et qui fait fureur -auprès des filles ? Même pas vrai, les garçons en portent aussi, si si je vous assure-. Ce manteau se révèle donc doux, confortable et possède de bonnes poches dans lesquelles il peut terrer ses mains et avoir à disposition non loin de lui,  armes et outils de divertissement. En dessous de la moumoute, souvent entrouverte, il ne porte aucun t-shirt mais plutôt une longue chemise d'un blanc immaculé à manche courte capuche et qui dépasse bien souvent car il ne saurait la ranger dans son jean correctement, son pantalon en cuir qui est entouré de plusieurs ceintures à forme hexagonale argentée, certaines n'étant pas toutes misent correctement et ne passant que dans certaines armatures de son jean, jean dont la fermeture éclair et le bouton sont bien souvent mal refermés -bande de petits pervers-. Il s'habillerait tous les jours avec des chemises blanches et amples si sa classe le lui permettait, mais le sang l'entachant souvent cela ne lui est guère possible. Il suit la mode et les tendances bien qu'il ait horreur de cela. Pour ses pieds qui marchent toute la journée ils les protègent par deux chaussures noires assez imperméables, elles aussi de cuir. Sa tenue vestimentaire est très variée et très contrastée.  En effet, il arrive parfois qu'il ait à porter son uniforme scolaire standard et classique, du moins pour la veste préférant garder ses baskets. Il s'agit pour lui d'un véritable supplice, mais ce n'est pas comme s'il avait le choix dans ces cas-là. Sur son visage, sur une partie tout du moins, il laisse une sorte de "masque". Non pas celui de la société mondaine et qui est métaphorique, mais une cicatrice bien réel. Selon lui c'est pour ne pas se mêler à l'insalubrité de la vision humaine qui est "pauvre de toute émotion", ceci fait qu'il ferme souvent un oeil, ne regardant que d'un seul. Mais la réalité est toute autre. Toutefois, pour ne pas louper la courbe charnue d'une femme, Sora laisse libre un de ses yeux. Le masque n'étant pas présent sur son oeil gauche de son visage. Sa vue n'est que peu déformée par la blessure, seulement un peu "aléatoire", un peu intimidant la première fois mais, très vite oublié. Autour de sa main droite de nombreux bandages. Ceci étant en lien direct avec son travail de serveur !

Il utilise son temps de façon à en profiter un maximum, disons. Grand amateur de femmes, ils les séduit de toutes les façons possibles afin de les entraîner dans une débauche effrénée. Il aime la luxure, il aime le contact, il l’adore, et il est fait pour répondre à cela. Il attire sa proie par son apparence, même son odeur et le goût de sa peau et sa salive. Les sensations déclenchées, le désir inavoué de ses victimes les jette dans ses bras avides. Tout cela n’est qu’une distraction, une drogue intense pour lui, le plaisir charnel. De même que l'affrontement urbain contre de jeunes prodiges est d'une certaine distraction, le contact de son poing dans l'estomac de celui qui ose le défier dans sa démarche avant de finir par tomber par terre crispé de douleur et de frustration est pour lui la plus belle des peintures humaines. Délinquant ? peut-être un peu.
Pshychologie
Que serait un corps sans âme ? Certainement pas un être "humain" -du moins c'est ce qu'il pense-, car par définition celui-ci se différencie des autres espèces de par ses pensées, son intelligence. Ainsi Sora se trouve être doué de pensées, d'un comportement, d'un caractère qui lui est propre, partageant peut-être quelqu'un point commun avec cette espèce. Ce qui pourrait principalement le définir se rapporte justement aux connaissances qu'il a acquises et qui sont pour le moins importantes, lui permettant de se sortir de pas mal de situations risquées. Sa "sagesse" même si le mot n'est point juste, lui a permis d'obtenir ce qu'il voulait de la vie et des autres, préférant observer, déclenchant ou accélérant les choses de temps à autre, plutôt que d'agir à tort et à travers sans réfléchir. D'ailleurs l'observation des être vivants est son passe-temps favori ! Il adore ça, en apprendre toujours plus sur les autres et les voir agir, se tirer des situations les plus délicates. C'est si amusant, c'est pour ça qu'il les aime tous ! Oui il aime tellement les gens, vous, oui vous et encore vous ! Tous ! Pourtant... cela ne vous semblerait pas évident au vue de ses actions et de son comportement avec eux... Mais débutons par l'avis commun sur sa personne. Bien que son rang l'oblige à rester courtois en toutes circonstances, sa franchise naturelle le pousse à dire tout ce qu'il pense et qui lui traverse l'esprit à ses interlocuteurs, aucun tabou, quitte à devoir les manipuler légèrement pour que l'information passe mieux, même si au final cela revient tout bonnement à les "prendre pour des imbéciles". En son fort intérieur, ce sont de multiples phrases et idées venimeuses qui résonnent, mais il parvient généralement à les garder pour lui, ne voulant en aucun cas s'énerver en public ou se montrer sous un mauvais jour.

Un homme charmant, particulièrement poli donc et parlant de manière à la fois énigmatique et d'une distance des choses admirables, mais pouvant en déstabiliser plus d'un. Sous cet air calme et distant de nobles hautains et exigeant se cache un personnage très bavard et très instable. A première vue, il est simplement posé et purement décalé, le genre de type qui nous dissuade de l'approcher d'un simple geste. Il incarne parfaitement l'attitude de sa classe sociale, se cachant derrière un voile de courtoisie et d'élégance pour masquer la puissance d'esprit qu'il possède. Comme si notre homme paraît distingué et tout à fait présentable, c'est bien loin d'être sa vraie nature. On appelle ceci l'hypocrisie, fortement employée à l'époque par toute la haute société. Mais si vous lui causez des ennuis ou que vous vous retrouvez seul avec lui, il ne se gênera pas de montrer sa véritable attitude. Il pourrait se montrer particulièrement sarcastique voir mauvais avec les personnes qu'ils jugent sans intérêt ou ennuyeuses, ne faisant pas assez appel à leur intelligence. Il est aussi connu pour son sens de l'observation, sa mémoire et de connaitre tout sur tout le monde. Ainsi quand on veut avoir une quelconque information on fait appel à lui, ce qui n'est bien sûr pas gratuit... dans plusieurs sens du terme. Il peut vous semblez avoir noué un véritable lien avec lui pourtant... plus dur sera la chute comme on dit... même les plus attentifs et méfiants finissent par baisser leur garde et à lui faire confiance juste avant que Sora appuie là où cela fait mal et révèle une autre de ces facettes. Parler derrière un autre que cela soit sur un humain ou une autre espèce reste l'un des divers moyens dont il se sert pour amadouer ou "charmer" ses victimes, il apprend à les connaitre et trouve leur point faible petit à petit, une faille dans leur raisonnement ou une vision trop sensible de la vie. Il essaye de les mettre au pied du mur et leur montrer leur erreur d'une manière assez violente psychologiquement provoquant suicide, repli sur soi ou bien encore pour ceux qui auraient véritablement compris là où il voulait en venir, une réflexion intense; même les personnes qui se replient sur eux ou refusent d'avouer leur erreur, s'obstinant, finissent par se remémorer ses paroles qui les hantent. Beaucoup de personnes ne le connaissent que par rumeur et l'évitent soigneusement, la peur nouant leur entrailles, d'autres l'ignorent simplement et les derniers petits curieux ou n'ayant pas vent des commérages s'approchent ou jettent un bref regard interloqué vers l'homme.

On pourra également vous dire qu'il adore les fruits et la boisson nommé faygo et plus précisément les pommes, pour le reste des aliments il n'est pas très difficile tant qu'il peut en découvrir sur la personne qui cuisine, par contre, la "mal-bouffe", la nourriture toute faite, provenant d'une boite de conserve lui est détestable. Comme nous l'avons dit, monsieur est aussi lunatique que cela soit dans ses propos et expressions, ce qui peut surprendre les personnes avec lesquelles cela se produit et le faire considérer par ses victimes, ennemis pour un "cinglé" ou un "mec qui a perdu la tête" et parait invincible et dangereux.

Pour ce qui est de la réalité, il n'est pas invulnérable malgré qu'il soit difficile de trouver ses faiblesses profondément enfouies en lui, car oui c'est aussi un être "humain", se sentant malgré lui à part d'eux. Non pas qu'il se sente supérieur -bien qu'il se moque de certains comportements totalement puérils- mais il se sent terriblement seul et différent, souhaitant réellement être aimé d'eux. Quel logique, hein ? Car quand on sait que cet homme veut être aimé des humains on se dit que c'est parfaitement incompréhensible ou qu'il doit mentir... et pourtant..... et pourtant.... Il reste un individu mystérieux difficile à cerner et qui peut être contradictoire quant à ses intentions et pensées. Est-il mauvais ou essaye-t-il d'aider les autres à sa manière ? A-t-il perdu la raison ? Non, puisque ses discours et sa manière d'agir en général prouvent qu'il suit tout de même une certaine forme de raisonnement, n'est-ce pas ? Oui mais........ Vous voyez ? On s'y perd non ? Car en effet, l'impression qu'il laisse derrière ses pas est à ses yeux très importante pour alimenter son orgueil. Sa fierté est solide, sans limite et pour sauver son honneur il pourra jouer de tous les stratagèmes possibles. Il possède une volonté à toute épreuve, se considérant nettement égal aux autres humains qu'il voit pourtant comme de simples êtres ou pour certains comme des jouets. Il est d'un égoïsme profond et bien assumé, faisant dans son sens à lui avant de penser à autre chose, peut-être qu'en aidant les autres il pense d'abord le faire pour lui même ? Qui sait. L'avis des autres ne l'intéresse pas, seul ses envies priment et il est prêt à terrasser quelqu'un pour assouvir ce qui lui semble nécessaire. Vous l'aurez donc compris, on ne touche pas à la fierté et aux envies de Sora, sous peine de subir de très mauvais moments par la suite. Lorsqu'il se sent agressé ou qu'on essaye de le descendre moralement, il peut alors changer radicalement de comportement. C'est là que sa vraie nature apparaît -même s'il se contrôlera en public ou trouvera un moyen pour s'éclipser. Attaquer son inébranlable honneur équivaut à réveiller le monstre qui sommeille en lui. Car, peu importe ce qu'il en dira, il possède une très haute estime de sa qualité "humaine". Il rentrera alors dans une colère profonde et vous courrez alors un grand risque, autant pour votre amour-propre que pour votre santé. Tuer ne lui fait pas peur et c'est avec joie qu'il réduira en pièces quelqu'un l'ayant importuné sur ce sujet. A vrai dire, il n'y a rien d'anormal à tout ceci. Comment pensez-vous qu'un mégalomane pourrait réagir autrement ?

Passons donc à autre chose comme les principales qualités de son caractère. Souriant la plupart du temps de manière, il vous semblerait, amicale, cela n'est souvent pas le cas en réalité, car une certaine hypocrisie ou raillerie se dégage de son visage; cela est pour mieux vous dupez, vous mettre en confiance et en apprendre davantage sur vous. Perspicace, vous pourrez toujours essayer de rivaliser avec lui au niveau de l'esprit, vous n'aurez que peu de chances contre lui, peut-être résisterez-vous à ses déductions et son emprise, néanmoins l'atteindre reste un exploit encore inaccompli... dans le monde antérieur à celui dans lequel il s'est retrouvé. Rapide et souple, il esquive assez bien les attaques qui lui sont portées et, sachant évaluer la puissance de son adversaire, il n'hésitera pas à fuir s'il juge que le combat est à son désavantage. Trouillard ? Non il n'est simplement pas suicidaire et préfère réfléchir à une tactique pour vaincre ceux qui s'opposent à lui. Des défauts ? Eh bien il est particulièrement instable psychologiquement au fond de lui, si quelqu'un se trouvait être plus puissant que son esprit qui sait ce que cela pourrait produire, appuyer là où ça fait mal chez lui comme il le fait avec les autres. La mort... Aussi étonnant que cela puisse paraître, il a peur de l'inexorable destin qu'attend chaque homme; sa fin. Paradoxalement, il joue avec la vie au risque de mourir; oui c'est bien un homme incompréhensible. Et enfin, malgré l'hostilité qui se dégage du grisonnant, il est inoffensif du point de vue physique. Il n'attaquera jamais physiquement quelqu'un qui ne n'aurait pas fait signe d'intention de combattre ou de le défier, mis à part avec son klaxon qu'il lance quelques fois sur ceux qui font n'importe quoi devant ses yeux, il n'aime pas spécialement la violence et surtout si c'est pour se salir les mains pour des raisons absurdes. Seul ceux qui se considère comme "supérieur" le débecte. Considérons plutôt qu'il donne le travail à d'autres personnes pour éviter d'entrer dans cette affaire et attirer les soupçons vers lui et toutefois s'ils sont très influent cela ne le dérange nullement de s'en occuper lui-même du moment qu'il est -bien- payé. Par conséquent vous l'aurez compris monsieur gagne bien sa vie. Face à quelqu'un dont le niveau d'intelligence est plus bas que la moyenne voir idiot, ses mots ne le toucherons pas ce qui sera un inconvénient majeur pour lui et dans ce cas de figure, face à quelqu'un de spécifiquement fort de surcroît, il devra fuir aussi. Personne n'est parfait et ce n'est pas son but bien qu'il lui faut être au meilleur de lui-même au cas où un éventuel ennemi ne s'oppose à lui.

Amateur de jeu d'échecs croisés avec le shogi et les dames, chaque pion de celui-ci est important et représente les différentes personnes qu'il connait, côtoie, lui-même s'étant placé sur le jeu aux règles particulières qu'il est le seul à connaitre. Autre "toc" si je puis me permettre, il lui arrive souvent de chanter des "prier" plus ou moins explicitement et totalement hors-contexte de la situation à laquelle il fait front et ceci dans certain moment très précis : lors d'un combat acharné avec quelqu'un et surtout lorsque ledit combat approche à son dénouement -affrontement physique ou mental entendons-nous bien-, quand il se retrouve seul sur des points en hauteur qu'il affectionne tous particulièrement en regardant le ciel et, le plus étrange, lorsqu'il lui arrive de laisser couler des larmes en fixant le sol. Ce dernier point n'étant arrivé que très rarement. Il considère cette attitude comme son "reste" de ce qu'il était autrefois. Mais ce sujet est bien délicat et pourrait vous attirer ses foudres, d'autant plus qu'il ne supporte en aucun cas le manque de respect, l'humiliation ou la soumission et qu'il devient très colérique en cas de provocation. Il n'aime pas être mis au défi, parce que bien souvent il a peur de la défaite. Ce pourquoi il donnera tout jusqu'à victoire complète qui lui apportera une satisfaction pleine et fera monter son orgueil au plus haut. Il considère être une source de savoir -seulement de savoir- supérieur aux autres et surtout il pensera déjà avoir gagné même si la bataille ne fait que commencer. On comprend donc qu'il est très cultivé mais, aussi malin. C'est un très bon tacticien en tant que grand joueur.

Le jeu est pour lui quelque chose de crucial. Mais je ne vous parle pas de jeux de cartes ou de dés qu'on pratique à l'époque dans les tavernes et auberges. Non, il s'agit d'un vrai jeu bien plus enivrant que tous les autres. Celui de la vie. Il joue avec la sienne -sans pour autant la miser- et celle des autres, mais bien plus que tout il cherche à contrôler et à manipuler. S'il vous pense suffisamment malin et qu'à ses yeux vous êtes un bon adversaire, vous êtes assuré qu'il cherchera par tous les biais par vous avoir dans ses filets. C'est un individu rusé et impulsif qui n'accorde pas la moindre pitié aux autres, surtout lorsqu'il s'agit d'assurer sa victoire. Il peut briser quelqu'un pour son loisir sans en éprouver le remord. Il est réfléchi et posé, tout ce qu'il faut pour gagner, seulement il est parfois un peu trop sûr de lui dans certaines situations, ce qui peut le mener à sa perte. Il est constamment sur ses gardes, prêt à frapper ou à se défendre, mais il lui suffit de penser que victoire est obtenue pour qu'il retire toutes ses protections. Il devient ainsi vulnérable et la partie peut alors se retourner contre lui.

Il est si féru de tout ce qui peut faire revenir en arrière qu'il s'en est drogué. Il a touché à toutes les drogues possibles. Depuis qu'il a découvert ces substances, sous toutes ses formes, il ne s'en lasse pas et aime énormément se « défoncer ». Il n'est pas drogué par dépit, parce qu'il est malheureux, simplement car, il aime ça. Malgré tout, il n'est pas dépendant. Il peut très bien résisté à la drogue et n'éprouve pas un besoin irrépressible d'en consommer. Il fume également, des cigarettes normales, voir plus. Il boit occasionnellement, mais il n'a pas développé de dépendance pour aucune des deux consommations. C'est un simple plaisir pour lui, ou un moyen de se sentir vraiment vivant, alors que sa drogue lui rappelle de chaleureux souvenirs. C'est la seule véritable addiction présente en lui. Les souvenirs. Mesdemoiselles, autant vous le dire, vous ne pourrez jamais atteindre le coeur de cet homme, car bien qu'il vous montrera aimer la gente féminine, il n'en est pourtant rien. En effet, il va tenter de vous séduire, mais ce ne sera que pour vous persuader que les femmes l'intéressent. Mais il faudra bien qu'un jour quelqu'un lui démontre le contraire, même si dans son esprit l'idée l'effleure parfois et l'amour tente de se faire une place. Mais c'est sa fierté qui le retient et même s'il trouve souvent de quoi satisfaire ses envies, il n'a jusqu'à aujourd'hui pas réussi à s'y résoudre, rien de durable. Peut-être qu'il finira par se rendre à l'évidence. En tout cas, cet homme est un véritable appel à la luxure. Tout dans son physique donne envie et son regard joueur n'en est que plus excitant. A première vue on le dira dominant, puisque jusque-là il n'a pas eu pour conquêtes que des femmes et que pour rien au monde il ne les aurait pas laissé prendre le dessus. Sera-t-il déçu lorsqu'il comprendra que face à une femme tenant son coeur son corps désire être soumis ? Mais peut-être que lorsqu'il aura réalisé et accepté l'amour, il pourra laisser voir à quelques rares femmes ô combien il peut être débauché et envoûtant. En tout cas, il en faudra beaucoup pour faire tomber ses résistances et faire en sorte qu'il place de côté sa fierté pour se montrer dominé.
Storyline
Que cette époque paraissait si lointaine comme-ci des milliers d'années s'étaient écoulées avant qu'il n'en arrive où il en était actuellement. Il ne se souvenait de presque rien, enfin, plus précisément, des moments les plus marquants de sa vie d'enfant. Ensuite, il ne s'agissait que des témoignages des autres où il ne pouvait pas avoir de la certitude que tout ce qu'on lui contait sur lui était vrai d'autant plus qu'on ne pouvait plus vraiment parler de souvenirs dans ce cas là. Peu importe, cela semblait suffisant afin d'essayer de construire quelque chose. Tout d'abord, il était important de savoir qu'il ne portait pas son véritable nom. Celui-ci est "né" à la campagne dans en Italie, il ne pouvait préciser s'il s'agissait d'un coin tranquille ou non. Ses parents aimaient sûrement être au contact de la nature tout en travaillant aux alentours. Ceux-ci avaient un travail assez banal, c'est à dire, de simples agriculteurs. A l'époque, ils étaient comblés de la passion amoureuse qui les habitait. Sora est alors né peu de temps après sous le nom Sicario. Voici sa véritable identité, il était né sous ce nom là et pas un autre. Il se demandait souvent qu'est ce que cela aurait changé qu'il soit né sous le nom de "Sora" par exemple. Est-ce que cela suffisait à faire de lui quelqu'un d'autre ? Tout ce qu'il savait, c'est qu'il était né en étant un tel et pas un autre.

D'après ses parents, il avait su faire pas mal de choses assez rapidement comme la rapide découverte de ses membres agiles et de son talent pour le jonglage. Une période où il se représentait à lui-même comme un simple corps, une sorte d'objet. Ce qui était assez étrange, c'était le fait que les adultes mémorisaient surtout le mois auquel leur bébé accomplit la sorte de "miracle" de parler. En quoi cette chose banale était aussi importante que sa place chez les humains par exemple ? Il y avait des jours où il fallait se résigner de comprendre quoi que ce soit chez l'être humain. Mais à part le témoignage de ses parents, il ne se souvenait de rien d'autre avant ses quatre ans. Celui-ci resta fils unique, la passion amoureuse avait sa limite, un seul enfant leur suffisait. L'enfant avait les cheveux argentés-bleus, les yeux orangés, les joues plus rosées. Il aimait vider les placards, courir dans les champs en détruisant toutes les récoltes, se mettre en danger en tentant de mettre le doigt dans l'eau de la rivière afin de vérifier si elle n'était pas habitée par des piranhas.

Étrangement, Sora se souvenait de simples choses de ce genre totalement stupides et insignifiantes. Mais pourquoi est-ce que sa mémoire avait fait une fixation sur cela ? C'était simplement après que tout devint plus intéressant. A l'âge de huit ans, il était devenu un enfant calme et posé, depuis qu'il savait lire et écrire, il ne faisait plus que cela: finit le monde extérieur et les délires sans le moindre sens. Malgré cela, quelque chose d'autre né en lui sûrement à cause d'un traumatisme important ou tout simplement parce qu'au fond de lui il avait toujours été comme cela. Il s'agissait de son envi démesuré de se prendre pour un chef de meute. C'était déjà lui le maître de la classe à l'école de la plus proche de la demeure de ses parents, bien qu'il restait sage et respectueux face aux adultes qui n'étaient encore que des extra-terrestres pour lui. Sora comprit assez rapidement qu'il n'avait pas l'âge de rivaliser avec eux alors il s'en prenait à ceux plus proches de lui. Il était le meilleur en gymnastique, gagnant presque tous les jeux que ce soit dans la stratégie, la réflexion ou l'agilité. C'était une époque assez étrange et heureuse à la fois car il était encore "Sicario", un petit être doué dont n'importe qui pouvait être fier comme ses parents. De plus, il avait à cet âge là une morale, il pensait avoir des amis, il en avait considéré comme ses amis. Il pensait que cette meute qui le suivait acceptant de s'amuser avec lui était tous ses amis !

Deux ans s'écoulèrent alors, Sora ne se souvenait de rien, il se rendait petit à petit compte qu'il se fichait des autres car sa mémoire ne voulait pas les enregistrer, il savait une chose, c'était qu'il avait été heureux de l'ignorer. Afin de sortir de cette douce ignorance, il avait fallu subir la mort de ses parents. Le seul, unique élément qu'il avait réellement retenu de son enfance. Ensuite, il ne pouvait en dire plus, c'était le vide total, cette fois il savait qu'il était malheureux de perdre ça, de tout perdre. On l'appelait encore "Sicario" pourtant il n'était plus vraiment lui-même. Un jour comme les autres finissant en grave accident de voyage, partout dans la ville on disait "miraculeux qu'un enfant de son âge ait pu survivre", il était où encore le miracle ? L'enfant était tâché du propre sang de ses parents, il avait regardé sa mère mourir sans rien faire, tétanisé. Monde incapable. Lui aussi était idiot, ce jour-là il ne serait plus un petit garçon innocent et obéissant tout simplement parce que la morale, tout ce dont le monde a pu mettre en place n'avait vraiment aucun sens. Bizarrement, il était plus logique pour Sora d'agir plutôt que de frémir de peur, plus jamais il ne serait victime de cette mauvaise influence de bonne conduite... Plus jamais il ne serait hypocrite. "Sicario" regardait souvent le ciel en essayant de rêver à cet au-delà où soit disant ses parents le regardaient. Il avait la fois de s'accrocher à cela jusqu'à ce qu'il soit mit sous la surveillance d'une famille aristocratique Italienne. Encore une fois on lui imposait une famille comme à sa naissance, il n'avait pas le droit de choisir sauf que celle-ci il ne l'accepterait pas comme la première. Pourquoi ? Parce qu'il n'était plus lui. Voilà qu'il entrait dans le monde où d'autres souvenirs prendront leur place... Désormais, avec sa cicatrice au visage, il avait l'impression d'être mort une fois. Il ne ce rendait pas encore compte à quel point il avait raison...

Ce qui n'avait toujours pas changé depuis l'enfance, était le fait qu'il restait et resterait toujours le meilleur élève jusqu'à la fin de ses études au collège. C'était comme s'il lui restait que cela pour se sentir exister encore un peu... quelle douce sensation le fait de se sentir aussi vivant, au-dessus de tous ! Il était peut-être le seul au sommet de la montagne mais au moins il se sentait supérieur. Eh oui, il était encore jeune. Tout le monde venait sans arrêt le voir afin d'y demander de l'aide, des renseignements, ainsi il pouvait conditionner tous ceux de son entourage sans aucune difficulté bien qu'il savait qu'il devait encore dépendre de cette famille qui n'était pas la sienne. Lui ne voulait dépendre de rien. Son véritable but ce n'était pas vraiment d'avoir un avenir tout tracé mais plutôt de prendre le pouvoir de tout faire de lui-même. Le seul moyen qui lui venait en tête pour cela était de devenir un chef, tout simplement un Mafiosi. Ces pensées l'obsédaient de jour en jour. Le temps était trop lent pourtant son esprit vieillissait bien vite. Sora regardait souvent le ciel, il était immense et bleu comme toujours. En fait cet élément devenait toujours lassant, pourquoi est-ce que les hommes l'observaient lorsqu'ils étaient en quête d'espoir ? Le futur Troll, lui, ne lui prêtait pas d'attention pour ces raisons. Pendant son adolescence, il le comparait à la vie où il y avait parfois des nuages mais aussi cette unique couleur si belle qui était vu plus rarement. Cependant, celui-ci n'était plus très emballé par la nature, il l'avait trop vu lorsqu'il vivait en campagne. Ce n'était plus un enfant. L'adolescent avait encore à découvrir, il le savait mais quoi ?

Lors d'une journée comme les autres, il fit la rencontre de Sakki en se promenant dans les couloirs. Elle était attirante par son physique, une jeune fille aux cheveux verts et aux yeux rouges, le corps assez fin. Toute la longueur de sa chevelure retombait sur ses épaules. Celle-ci était là assise dans la bibliothèque lisant un livre classique. "Sicario" était encore lycéen et bien qu'il s'était déjà intéressé à la lecture, il n'avait pas encore envisagé le fait qu'elle pouvait contenir autant de secrets. Mais cette lecture était différente des autres: il s'agissait de la philosophie qui démontrait tout une autre dimension de la vie. C'était grâce à cette fille avec qui il sympathisa plusieurs jours qu'il découvrit ce monde, et surtout cette réalité qu'il n'avait jamais vu de lui-même. Ces hommes qui avaient pensé à tout cela, écrient tout cela, étaient ceux qu'il admirait le plus. Le jeune homme s'enfermait alors dans le cercle littéraire accompagné de sa douce camarade pour laquelle il ressentait une amitié profonde durant ses années d'adolescent. Ces mêmes passions le suivront jusque la fin de ses études. Tout ne s'arrêtait pas à là, il devint de moins en moins social avec le temps par sa propre volonté. Petit à petit, il adopta un comportement très spécifique, celui de ne plus prendre en compte les valeurs morales. Il s'excusait pour le fameux baissement de tête mais s'il continuait ainsi il ne pourrait pas traiter les choses de manière insensible. D'autant plus que Sakki n'avait fait que amplifier son envie d'être un véritable hypocrite, ce n'était pas une amie fidèle, elle mentait et le trahissait tout le temps. Bien entendu être ce qu'il n'était pas face à elle était une manière de le protéger. Elle avait fait de lui petit toutou, son jouet presque, et même s'il refusait de l'admettre, il aurait fait n'importe quoi pour elle du moment qu'elle souriait.

Quoi ? Vous pensez mes lecteurs qu'il serait tombé amoureux bêtement d'une belle fille juste en la regardant ? Peut-être bien oui. Au départ, cette arme était utilisé uniquement contre elle. Durant son adolescence il ne pouvait pas encore totalement tout acquérir puisque ce qui l'entourait, il ne l'expliquait pas encore. "Sicario" était toujours "Sicario" et mis à part cette vipère, il n'avait pas eu le moindre ami. Il ne désirait plus cette fausse famille. Tout n'était que des faux semblants, pourquoi pas lui ? Le jeune attendit ses 18 ans pour quitter pour de bon ceux qui l'avaient accueillis lorsque son diplôme lui fut accordé. Pour la première fois il était parti le sourire aux lèvres sans le moindre regret derrière lui. Cependant, Sora ne trouvait pas encore sa véritable place... L'adolescence était pour lui la période de tous les tests, c'était là qu'il pouvait faire ses expériences sans le moindre souci. Cette tranche d'âge aura été la meilleure pour se blesser à vif dans la solitude jusqu'à ne plus être vivant... Son "amie" était partie sans rien lui dire, il ne l'avait pas vu le jour de son départ non plus. C'était assez étrange, mais au fond de lui, il savait que cela allez se passer ainsi. Il n'était pas vraiment étonné, juste un peu déçu que cela n'ai pas duré un peu plus longtemps...

Sora se sentait changer au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Il n'avait pas d'effet dévastateur, bien au contraire, il devenait de plus en plus ce qu'il voulait être. Plus rien ne lui était imposé, il se construirait lui-même autant qu'il le pouvait. Cependant, son avenir s'écroulait peu à peu sous ses yeux puisque toute cette passion, tous ses efforts étaient totalement réduit à néant. Qui pourrait contrôler son propre destin et en faire ce qu'il désirait ? Voilà un tout nouveau problème qui se posait face à lui car il ne s'agissait plus de s'occuper du présent mais d'anticiper le futur. Et cela, le jeune homme ne l'avait pas entre les mains. Celui-ci avait tenu jusqu'au bout de ses études en étant toujours le meilleur dans n'importe quel domaine. Il avait eu l'admiration de tous jusqu'au jour où il a fallu quitter ce petit monde pour entrer dans un autre qui ne voulait pas du tout de lui. Aucun travail ne lui "plaisait". Le pire dans tout cela n'était pas le fait de ne pas avoir de job, c'était le fait de ne pas pouvoir faire ce qu'il désirait avec un tel niveau d'autant plus qu'il se devait de dépendre de l'argent sans quoi sa propre vie serait en danger. Alors le choix était plutôt limité, soit il n'avait pas le travail qu'il voulait et donc pas d'argent, soit il prenait la première offre sans rechigner pour sa survie. Le choix était évident. Sora prit les choses en main et rechercha des activités qui ne seraient pas trop humiliantes. Il ne pouvait s'empêcher de sourire sans arrêt en se disant que la vie était une vrai farce sinistre, quelle ironie ! Il se promettait qu'un jour il ne se ferait plus jamais marcher sur les pieds et même par l'élément le plus puissant au monde. 1 an s'écoula, durant ce laps de temps, il n'avait pour unique souvenir sa bataille... Tout cela devenait de moins en moins logique, en réalité, il n'y avait aucune logique. Pendant tout ce temps, l'adulte se disait sans cesse que c'était une erreur de croire que l'on avait ce que l'on méritait, c'était simple on avait ce qu'on avait point. Aucune pitié. Il marchait dans les rues d'un pas lent et las, il s'ennuyait sans arrêt. Les gens n'étaient pas intéressants, les jobs non plus et encore moins le monde tout court. Seules la philosophie et la littérature lui donnaient des réponses, plutôt, des hypothèses parce qu'ils ne se basaient pas sur une idée fixe comme dans d'autres domaines. Comment être certain que ce que nous voyons et touchons est bel et bien la vérité ? Être sûr de ce que l'on avançait, c'était comme être orgueilleux selon Sora. Voulant par dessus-tout dépasser l'ennui, il eût l'idée de développer son agilité, sa force en s'inscrivant à une sorte de groupe où il pouvait avoir accès gratuitement à toutes sortes d'armes blanches, avec un petit "+" pour les combats à mains nues. Bien entendu, personne ne pouvait y entrer comme cela, cette "Organisation" était uniquement réservé aux hommes de talent. Celui-ci se souvenait bien de tout ce qu'il avait dû endurer afin d'y pénétrer ainsi que de s'entraîner bien que cet endroit était plein de personnes mystérieuses aux buts variés. Lui restait toujours dans son coin, seul, il préférait cela dans la mesure où une présence pourrait le gêner. Là encore l'adulte se développa très rapidement et bien plus vite qu'un être normal dépassant le niveau de beaucoup de membres. Connaissant de nouveau la réussite, il n'eût pourtant pas les mêmes sensations que pour les autres domaines. Ici, il se sentait le maître du jeu. Bien plus important encore, il devenait "Sora", voilà qui était le futur lui, il se sentait épanoui comme jamais. Douce existence...La chance continuait de lui sourire même si une partie de "Sicario" restait au plus profond de son âme.

Ce fut à l'âge de 19 ans plus précisément que sa vie bascula. Tout commença grâce à une lettre dans laquelle il y avait des annonces dont celle pour un place dans la plus prestigieuse des école, Le Lycée Yokai. Il n'hésita pas un seul instant de s'y rendre, cela pourrait être une manière de tester sa force sur les plus jeunes. La période où l'on souhaitait tellement s'affirmer, que l'on ne savait pas très bien où était notre véritable place. Enfin, celui-ci pouvait avoir des cobayes sur lesquels il ferait ses expériences personnels. De quoi les hommes ont-ils peur ? Qu'est ce qui les ferait céder jusqu'à peut-être même en donner leur vie ? Ce jour-là, le jeune homme avait enfilé un uniforme afin d'être présentable, un sourire afin d'être pris ne pensant à rien d'autre, il ne faisait pas attention au monde qui l'entourait. Alors sans faire attention, il ouvrit brusquement la porte du hall d'entrée dans lequel il espérait être pris, bousculant un élève au passage. Ayant énormément de réflexes, il lui attrapa le bras avec beaucoup de rapidité en faisant attention de ne pas lui faire de mal. Cependant, celui-ci se rendit compte qu'il avait fait cela pour presque rien, l'humain en question semblait aussi doué que lui en agilité, il avait déjà attraper la porte avant qu'il ne le touche. Surpris, il lui lâcha le bras en le regardant un petit moment. Qui était-ce ? Quelqu'un à ne pas prendre à la légère en tout cas, il se révélait autant talentueux que lui, en effet, n'importe quelle personne aurait eu un coup de porte violent au visage. Mais ce qui l'impressionnait le plus, c'était le fait qu'il s'agissait d'un jeune homme très jeune. A ce moment précis, Sora pensait qu'à une chose, au regret de ne pas avoir son âge, s'il était aussi fort qu'il le pensait, il aurait pu avoir un vrai être avec qui rivaliser véritablement car il y avait une chose que l'adulte haïssait, c'était de posséder ce qu'il avait avec trop de facilité. Il aimait jouer, il aimait la difficulté. En temps normal, il ne se serait même pas excusé et serait parti sans prendre le temps de discuter, il avait un travail à obtenir...Pourtant l'air de rien, il était content. Il avait enfin l'impression d'être chez lui. D'être avec des gens comme lui.

"Sicario" pensait sans cesse à cette journée d'autant plus que grâce à son admission dont il obtenu satisfaction, il put passer des jours tranquilles niveau "financier". Désormais Sora ne pensait plus qu'à profiter de son temps scolaire ! Le jeune Troll était presque libre dans ce nouveau monde. Il était : Libérééé ! Délivrééé ! Et donc, en tout bon Troll qui ce respecte il n'avait plus qu'une seule activité saine et raciale à faire pour lui ! Troller les gens. S'amuser d'eux, s'amuser avec, s'amuser tous ensemble ! Tout ça afin de provoquer un PuTaIn De MiRaClE ! Et bien sûr, on ne dit rien sur le fait que notre jeune Sora en réalité le Troll Originel d'accord ? Merci Invité <3 J'te kiff mon putain de frère/soeur ! Si jamais on se croise dans la rue, hésite pas à passez là où je travaille ! On ce boira un p'tit verre de faygo rien que tout les deux ! HoNk !
Pouvoirs
Bloodborn : Le Née-Sang, ce pouvoir permet à Sora de manifester sa force en tant que Troll Originel. En plaçant ses cornes sur sa tête, ce dernier reprend son physique "trollien". Peau de couleur grise et une taille un peu plus grande que la moyenne, près du 1 mètre 90. Ses cheveux flottent légèrement.
Tant qu'il est dans sa forme de Troll Originel Sora est partiellement Surpuissant. En tant que Bloodborn, Sora possède une force physique bien largement supérieure à la moyenne, capable de tuer quelqu'un si il met assez de force dans ses coups. Du moins sur un humain plus ou moins normal. Sa réelle force physique n'à pas encore était totalement vérifiée sur des espèces "autres". Toutefois sous cette forme il est légèrement instable mentalement, il évite donc de prolonger trop longtemps cet "état".
BloodPaint : Sora est capable, en mélangeant son sang avec celui de n'importe quelles autres personnes de créer un "liquide" (renommé FAYGO). Ce liquide une fois placé dans une petite fiole en verre et bu permet à son buveur d'avoir pendant un laps de temps dépendant de la quantité bu et de sang de Sora mélangé (et au maximum d'une heure) d'avoir les mêmes pouvoirs avec laquelle Sora à mélangé son sang.
Ainsi si Sora mélange son sang avec le sang de quelqu'un capable de créer du feu, alors le FAYGO qui en résultera donnera à quiconque le boira le pouvoir de créer du feu pendant un laps de temps.
Behind the screen

Prénom ou Pseudonyme : Sora ou Kira.

Age : Tellement de putain d'année, genre 20 depuis ma réincarnation.

Que pensez-vous du forum ? : C'est un putain de forum !

Comment as-tu connu le forum ? : Par Lamire l'Allemande ! Ma future patronne.

Quel est le code du règlement ? : Pris par ta patronne♥


Arrogant-Mischief sur Epicode


Dernière édition par Sora Bloodborn le Sam 24 Jan - 1:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Dim 18 Jan - 22:33

Sora... Sora... ce nom me dit plus que quelque chose...

HO PATATE! Ca va devenir chaud ici!

Bienvenu le trolleur
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Dim 18 Jan - 22:39

Bienvenue. ^^

Sans les insultes sa aurait était encore mieux perso...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Dim 18 Jan - 22:44

Je te sert un truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Hisashi Garay


avatar

Messages : 91
Est arrivé(e) le : 15/10/2014

PERSONNAGE.
Race: Ange déchu
Amour: personne pour le moment.
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Lun 19 Jan - 6:02

bienvenue


Revenir en haut Aller en bas
Shura Tsukiyomi


avatar

Féminin Messages : 1226
Est arrivé(e) le : 14/04/2013
Age : 21
Localisation : Suis moi et tu verras

PERSONNAGE.
Race: Vampire/Ange
Amour: Réservée ~
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Lun 19 Jan - 15:21

Bienvenue à toi ! :)



grande iconepetite icone

LADY SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-yokai.forumgratuit.org
Utami Mamoto


avatar

Féminin Messages : 136
Est arrivé(e) le : 01/09/2014
Age : 22
Localisation : Tu veux pas mon adresse non plus?! ê.ê

PERSONNAGE.
Race: Mage sans magie... badass hein ?
Amour: La nourriture ♥
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Lun 19 Jan - 15:59

Bienviendue mon fwew !



Mon bordel ♥  (Vaziiii !!! CLIC !) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Lun 19 Jan - 17:44

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Kirito Sakai


avatar

Masculin Messages : 675
Est arrivé(e) le : 18/10/2014
Age : 28

PERSONNAGE.
Race: Mage
Amour: Réservé ♥
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Lun 19 Jan - 18:42

Bienvenue ^^



Code couleur pour moi
Code:
[color=#cc0000][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Sora Bloodborn


avatar

Masculin Messages : 7
Est arrivé(e) le : 12/12/2014
Age : 24
Localisation : ~ dAnS uNe PiLe De KlAxOn ~

PERSONNAGE.
Race: Troll Originel, l'un des 12 Premiers Nées.
Amour: Le faygo est mon unique amour ~
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Mar 20 Jan - 0:07

Un putain de merci à tous mes frères et soeurs, je pense que je n'ai plus qu'à attendre un putain de miracle pour me faire valider ~~ o)

*attend avec le faygo*




Prend donc un peu de putain de Faygo Invité ~~ o)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Mer 21 Jan - 12:16

Nous parlons de ta fiche x'). J'ai juste besoin d'un avis.

Pour être originel il faut mourir et c'est ainsi que tu sais que tu es originel. Après tu es "immortel" en permanence et donc tu ne peux mourir quoi qu'il advienne. D'ou ton pouvoir qui est lié à tout ceci.

Du coup, j'ai besoin d'avis du staff x'). Sinon tu es presque validé comme la fiche est bien décrite !

Edit : J'ai vu avec du staff et ton pouvoir est un peu inutile pour le coup. Tu es immortel en permanence et ne peut donc pas mourir du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Ven 23 Jan - 12:04

J'ai eu un message d'un éditeur : Il veux bien éditer ton roman ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sora Bloodborn


avatar

Masculin Messages : 7
Est arrivé(e) le : 12/12/2014
Age : 24
Localisation : ~ dAnS uNe PiLe De KlAxOn ~

PERSONNAGE.
Race: Troll Originel, l'un des 12 Premiers Nées.
Amour: Le faygo est mon unique amour ~
Informations:

MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Sam 24 Jan - 1:34

Les Pouvoirs ont étaient édités mes frères et mes soeurs ~~ o)




Prend donc un peu de putain de Faygo Invité ~~ o)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    Sam 24 Jan - 22:35



Bonjour/Bonsoir,


J'ai tout le plaisir de venir annoncer ta validation qui est complète à présent. Je t'ouvre désormais l'accès au rp et au flood, et au rpcb sur la ChatBox !

Je t'invite dès maintenant à venir recenser ton avatar (ici), ainsi qu'une demande de chambre/ou d'habitation (ici pour une chambre) ou (ici pour une maison en ville). Tu peux aussi demander un rpg (ici) et une demande de relation (ici)

Ah! Si tu es élève au Lycée Yokai tu as la possibilité si tu le souhaites de t'inscrire à un club (ici) et remplir dans ton profil l'image correspondante à ton club ^^ !

Bon jeu, et sois sage ♥


Nous te donnons 20 euros ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Voilà ma de Fiche de Présentation ma gueule !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Codes pour fiche de présentation
» Code pour votre fiche de présentation
» Modèle de fiche de présentation
» Modèle de fiche de présentation
» Fiche de Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥~Lycée Yokai~♥ :: Personnages :: Présentations :: Présentations terminées-