Un lycée spécialisé dans l'apprentissage et l'éducation des monstres ! ~ [NC-16 #Forum Hentai|Yaoi|Yuri]
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mère louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amélia K.Haros


avatar

Messages : 17
Est arrivé(e) le : 17/10/2014

PERSONNAGE.
Race: Loup-Garou Originel
Amour: Un jour je la retrouverais...
Informations:

MessageSujet: La mère louve   Ven 24 Oct - 16:31


Amélia K.Haros



Fiche d'identité.


Nom : Karalis Haros

Prénom(s) : Amélia

Âge : Je dépasse les milles ans...Mais j'ai cesser de compter...

Sexe : Féminin

Nationalité : Grecque

Groupe : Personnel - Médecin

Race : Loup-Garou Originel

Arme (si comité ou guardian) : J'ai pas besoin d'arme

Année et Classe (si élève): Compléter ici





Ton Caractère


Contrairement a ce que l’ont puisse croire de l’originaire de cette race assoiffée de sang, Amélia rompt totalement ces croyances. Certes, c’est une femme forte de caractère, très masculine. Cependant, une chose qui ne trompe pas son sexe, c’est bien son instinct maternel. Surtout avec les plus jeunes, la louve prend tout le monde sous son aile, prête a offrir son aide a qui la voudrait bien. Elle croit aussi que chaque personne peut changer de voie si il en souhaite, sachant qu’un être mauvaise ne l’est pas forcement éternellement. Elle se montre souvent très protective, surtout envers les siens. Un être au grand coeur, mais ne croyez pas qu’elle en est idiote pour autant, elle sait très bien refermé la porte a qui osera se montrer odieux ou indigne de son aide. Son air de balèze la trompe car elle reste une femme très intelligente et d’une mémoire souvent exceptionnelle. En fait, sa mémoire a long terme va très bien, mais elle a tendance souvent a oublier quelque chose qu’ont lui a dit cinq minutes plus tôt, c’est une gaffeuse de service.

Oui, elle agit comme une idiote la plupart du temps, ressemblante a l’imbécile heureuse qui ne se soucie pas du lendemain. En fait, c’est surtout a forces de ses longues années qu’elle apprit a agir ainsi. Ce n’est pas l’âge qui fait la maturité, ce n’est pas non plus en lâchant son fou que l’ont est immature, elle en est la preuve.

Malgré son attitude garçonne, elle sait très bien marcher sur son orgueil et assume ses tords. Elle peut cependant parfois ne pas les assumer de façons moqueuse, histoire d’en prendre un peu moins sur le coup.

Amélia n’est en aucun cas une mauvaise personne, mais elle sait très bien se servir de ses griffes en cas de besoin. N’oubliez pas qu’elle reste un loup-garou, la mère de toute les loups. Peut-être pas une machine a tuer, mais elle n’hésitera pas a mordre.

Niveau amour, la belle louve joue surtout le loup solitaire, attendant celle qu’elle désire le plus revenir a nouveau a elle.


Ton physique.


Une véritable garçonne, voila ce qu’elle est. Malgré de belles jambes et une poitrine généreuse, elle a une carrure de mâle. Des épaules plus large que la normale, une bonne dose de muscles et des abdos d’acier, c’est une femme très athlétique. Elle garde cependant un visage des plus féminin et des manières plutôt féminine. C’est une apparence trompeuse. De plus, les cheveux de la demoiselle sont sans doute d’un aide a son air féminin, a l’arrière ils sont courts mais a l’avant ils sont bien plus long, une étrange coiffure d’une couleur presque sanguinaire. Ses yeux par-contre, ont la couleur de son ennemis jurer, l’argent.

Vous remarquerez que la louve porte toujours un cache oeil et un gantelet de métal sur l’avant-bras droit. Contrairement a ce que l’ont peut croire, elle n’a ni perdu l’usage de son oeil, ni celui de son bras. En fait, elle cache d'innombrable cicatrices a ces endroits au nombre de 3 a son oeil et une dizaine a son avant-bras. Amélia préfère cacher ces imperfections aux yeux des autres, sachant que plusieurs la dévisagerait si elle les laissait a l’air libre. Enfin, plus que si elle porte son cache-oeil et son gantelet de métal.

Niveau vêtements, elle optera toujours pour le noir et le rouge, ses couleurs préférés a porter. Que ce soit des vêtements extérieur que pour ses sous-vêtements. Mis a part quand elle exerce son métier, elle portera souvent des robes de combats ou de type aventurière, vêtement d’une précédente époque ou elle a vécu mais elle ne semble pas vouloir s'accommoder totalement aux nouvelles modes.

Précision, Amélia ne porte aucun bijoux. Je n’ai pas besoin de dire pourquoi, non?


Ton histoire.


Connaissez-vous vraiment l’origine de la véritable bête sanguinaire de la nuit? Plusieurs mythologies vantent les actes sanglants de ces bêtes majestueuse et craignée de tous sans pour autant mené a une piste véritable. Son origine est sans doute inconnue. Enfin, presque. Le secret de son origine résident au creux des mains d’une jeune femme qui a caché cette histoire aux yeux de tous, afin de ne pas être chasser et ainsi acquérir assez de puissance pour repousser quiconque qui voudrait s’en prendre a elle a cause de son statut. Aujourd’hui assez forte pour faire reculer les monstres, la queue entre les jambes, elle ose révélé quelques détails de son histoire…

Les loups n’ont jamais été ce qu’ils sont. Avant, ils étaient plus gros, bien plus craint par l’homme qu’aujourd’hui. Ils figuraient sur les vases accompagner des autres bêtes mythiques dans les temps anciens, mais les passages du temps ont effacer presque toute trace de ces majestueuses bêtes qu’étaient autrefois les loups.

Je n’ai jamais connu celui ou celle qui m’a transmit mon pouvoir, ni même comment. Comment ai-je acquis un tel pouvoir, pourquoi moi? J’ai fais l’erreur de défier ceux que l’ont ose appeler les Dieux…

Je suis née à Athènes, en grèce, comme n’importe quelle femme grecque de mon époque qui avait une famille avec des moyens. Nous n’étions pas riches, mais nous n’étions pas pauvre. Sans entrer dans les détails, sachez que Athènes est au cœur des croyances, tout les Dieux y sont vénérés. C’est un paradis pour les croyants, mais moi, je ne souhaitais que vivre ma petite vie. A l’époque, je n’avais que de simple cheveux bruns, simple, la rougeur de mes cheveux n’est apparut qu’après mes pouvoirs. J’étais considéré comme une femme de choix car, déjà jeune, je soulevais autant qu’un garçon de mon âge mais aussi, mon corps était aussi soigner que les plus belle des femmes. Mon père était fier de moi, j’étais son enfant unique et jamais il ne m’aurait échanger. Nous vivions heureux.

Contrairement aux espérances de mes parents, a mon adolescence, vers les 16 ans, je ne ramena pas un homme fort et rempli de fierté. Je ramena l’une des plus belle femme du village. J’ai laisser mon domicile dans un silence rempli de malaise, mais au final, ce fût ma mère qui me rassura d’un fin sourire aux lèvres. Ont ne peut rien cacher a une mère, vous savez. Mon père cependant, en pris a son égo sur le coups, mais voyant que je lui tenais tête du regard, il se leva, soupirant, m’attrapant pour me serrer comme un homme le ferait avec son fils. Je savais que je n’avait peut-être pas fait le choix qu’il aurait voulu, mais il n’avait pas perdu la fierté qu’il trouvait en moi. Vous savez, contrairement a ce que vous avez pu lire, il n’était pas anormal de voir des femmes et des hommes vivres ensembles, c’était seulement rare. Nos croyances ne nous dictaient pas de se détourner de cette manière de vivre. J’ai été longtemps amoureuse de cette belle femme. Elle avait les cheveux long, d’un blond si cristallin qu’ils semblaient blanc a la lumière du jour. Dans ce temps, ont ne laissait pas le temps décidé de notre vie de couple. Si vous trouvez une personne qui vous plait, que vos parents approuvent, vous la mariez. Ainsi s’en suivie pour nous. Rapidement, nous nous sommes trouvez une petite maison simple, a l’extérieur d’Athènes, près des champs. Un lieu tranquille et abordable. Pour faire court, elle faisait la besogne de femme et moi celle qu’un homme ferait normalement. Nous vivions une belle vie. Enfin, pour peu de temps. Alors que j’étais partie donner quelques vivres a mes parents, tel une femme digne qui remerciait ses parents pour l’avoir élevée, ma femme, elle, avait insistée pour rester a la maison, voulant préparé le repas pour que celui-ci soit près a mon arriver. A mon retour, je vis la porte entre-ouverte. Sûrement que mon amante se trouvait dehors et qu’elle avait mal refermé la porte. Non, j’avais un doute. Même mon cheval refusait catégoriquement d’approcher la maison, tapant furieusement le sol de ses sabots. Il fini même par prendre ses jambes a son cou, mais je devais approcher de mon domicile. Dégainant une dague a ma taille, j’ouvris la porte, prête a attaquer. Silence. Puis, un petit bruit, si faible que je ne pouvais qu’a peine reconnaître la voix de ma bien aimée. Je fus choquée a la découverte de ma femme, cachée dans un coin de la chambre, une main ensanglantée contre l’un de ses deux yeux glacés.

En me voyant, elle paniqua, me suppliant de partir, qu’il était encore là. Refusant de l'abandonner, j’ai voulu m’approcher. Le reste des évènements reste encore flou dans ma mémoire mais je me souviens encore de la douleur vive contre la peau de son avant-bras droit et sur mon visage. Aussi, je me souviens que cette chose, s’approcha a nouveau de ma femme, mais elle ne semblait pas plus blessée qu’elle ne l’était au départ. Heureusement, elle s’en sortit qu’avec une marque a l’oeil, laissant une cicatrice. C’est ce que je croyais. Malheureusement, elle tomba affreusement malade, une maladie que personne n’avait jamais vu. La pâleur de sa peau devint d’un ton maladif et ses jours étaient comptés. Paniqué, j’ai tout essayé et finalement, je me suis retrouver a genoux, a bout de toute espérances devant les hôtels de ces supposés Dieux, qui, a mes yeux, avait laisser cette...Créature s’en prendre a nous. J’ai eu beau supplié, promettre, brandir mon poing. Rien. Ce n’est que lorsque je voulu rebrousser mon chemin, me levant, qu’une main se posa sur mon épaule. M’attendant a un prête ou même, désespérée, a une présence divine, je n’eut droit qu’a un être caché par un long manteau et un capuchon sombre, n'apercevant que l’ombre de yeux sanglants. Son offre semblait...étrange, mais je n’avais aucun autre choix. Il m’offrait de la soignée, mais en échange, je servirais son Dieu a jamais. Me voila embarquée dans une histoire loufoque où je devrais toquer aux portes pour ramasser de l’argent. C’est ce que je pensais. Je n’ai toute fois pas revu ma femme depuis plusieurs jours par la suite, je ne connaissais pas son sort mais ont me disait qu’elle se portait mieux. Mensonge.

J’ai vouer un supposer culte a un être que je n’avais jamais vu et que je ne voyais toujours pas. A force, ont me traîna dans un endroit éloigné. En fait, ont m’a bander les yeux, je ne savais pas du tout ou je me trouvais. Quand l’ont me retira le bandeau, j'aperçus l’endroit. Un endroit au creux d’une montagne, une statue a trois tête au centre de ce qui semblait être un temple abandonné. Approchant de l’hôtel de force, poussée par les autres membres de ce qui semblait un culte, je me retrouvais seule devant cette statut. Je découvris bien vite mon triste sort. Je servis de sacrifice.

Non, en fait, je n’ai ni brûlé ni souffert car je sentis un vent me parcourir lorsque je regardais la tête qui faisait face en ma direction, je la sentait presque me fixer. Alors, j’ai tourner la tête, des lances se pointaient vers moi, des torches aussi. J’allais sans doute mourir bientôt. Le vent se fit plus violent et alors, j’entendis presque une voix dans cette forte brise. Mon envie de vivre et retrouver ma femme m’envahit. Malgré que je risquais de me blesser mortellement, j’ai foncer vers ces hommes. Une force incroyable c’était emparée de mon corps. En quelques secondes, d’une main plus habile que j’ai souvenir d’avoir eu, j’ai frapper et j’ai lancer ces misérables hommes jusqu'à ce qu’ils se retrouvent tous au sol. Cette force n’était pas la mienne. Je regarda alors a nouveau cette étrange statue. Sans même l’échange d’une parole, je savais qu’a ce moment, mon absence de croyances venait de me tromper. Courant a une vitesse vertigineuse, me rattrapant souvent de mes mains pour ne pas tomber, je retrouva mon domicile, envahit de gens de toute sorte. Voyant rouge de colère a savoir que l’ont s’attaquait sans doute a nouveau a mon domicile, je fonçais. Ce fût l'erreur qui me percerait sans doute le coeur a jamais. J’ai tuer tout ce qui se trouvait sur mon passage, furieuse et habitée d’une colère inébranlable. Je ne me calma que lorsque ma femme sortie de la maison, apeurée, mes yeux brillait d’une cruauté qui la fit fuir. Elle mourut en tombant d’une falaise lorsque je voulu m’approcher d’elle.

J’ai sans doute mis quelqu’un en colère par la suite puisque, peu de temps après avoir rejoint le corps faible de ma femme, j’entendis une phrase, qui me hante encore aujourd’hui.

‘’Par le sang qui te tâche, tu as perdue ton humanité. Tu es devenue une bête avide de sang et sans réflection. A jamais ce sang sera sur tes mains...’’

A ce moment, je me mis a trembler. Incontrôlable, je commençais a changer, rapidement. Mon corps devint celui d’une bête alors que ma femme respirait faiblement dans mes bras. J’ai voulu me pencher vers elle mais mon sentiment de faim m’envahit et, tel la bête que j’étais maintenant, je planta ce qui semblait être une gueule affreuse et poilue dans la chaire de ma tendre aimée, mettant ainsi cruellement fin a ses jours. J’ai dévoré ma propre femme.

Je mis plusieurs jours avant de rependre une apparence humaine, dans un boisé bien éloigné de mon lieu de naissance, le corps couvert de sang. A cette époque, je ressemblais très peu a la louve que je suis aujourd’hui, mais ce fût après cette première transformation que mes cheveux avaient prit cette teint rougeâtre. Ce sang serait a jamais apparent sur ma personne. J’ai pleurer longtemps, très longtemps. Mais la bête en moi me forçait a me nourrir la nuit, dévorant les innocents qui osait s’aventurer près de moi. Alors que j’étais sous ma forme de bête, un bruit attira mon attention. J’ai foncer rapidement, aussi vive que l’ombre, mais je planta mes griffes dans la terre pour stopper mon élan, me retrouvant devant un panier en osier, un enfant pleurant. Malgré mon absence d’humanité, je refusais de m’attaquer a cette âme innocente, tournant inutilement autour. Posant finalement mon museau près de l’enfant, je pus...retenir son odeur, tel un animal. Attrapant le panier de ma gueule, je me mise en route. De ma propre volonté, je garda mon aspect de bête pour protégé cette petite existence, étant aussi bien plus rapide sous cette forme. Peu a peu, j'avançais dans la voie qui me permettrait de retrouver ce que j’avais perdu : Mon humanité. J’ai finalement approcher une maison, étrangement au milieu de nulle part, mais l’odeur ne trompait pas. J’ai voulu poser l’enfant et me sauver, mais une femme se trouvait devant moi. J’ai tout de même poser le panier mais je recula, craintive de ne pas pouvoir me retenir de la dévorée. Cette femme semblait...trop calme et s’approcha de moi, caressant mon museau.

‘’Tu es peut-être capable de retrouver ton humanité finalement...Ce panier, contient un enfant auquel tu as longtemps tenu. Tu as prouvé que finalement, tu n’étais pas entièrement une bête sans pensées. Voici ta nouvelle chance. Ta femme renaîtra de cet enfant, mais ses souvenirs de toi ne reviendront que lorsque tu auras regagner ce que tu as perdu sous le sang. Cependant, elle est dorénavant sous la même malédiction que toi, tout comme les survivants de tes attaques. Prend garde a ce pouvoir car il pourrait te trahir. Maintenant va.’’

La louve que j’étais voulu s’approcher de l’enfant, mais une furieuse et brûlante douleur m’envahit. Je pris alors mes jambes a mon cou. J’ai vécu des centaines d’années avant de véritablement maîtrisé mon pouvoir et contrôler ma faim. J’ai découvert a mes risques que lorsque je mordais les gens sans les tuer, ils se changeaient en bête comme moi. J’ai pu apprendre a certains comment contrôler la rage, mais plusieurs refusa, se laissant aller sous le courroux de la bête en eux. Je ne pouvais rien faire contre eux. J’ai épauler bien de ces bêtes, que l’homme fini par appeler des ‘’Loup-garou’’ afin de permettre a certains de rester dans un droit chemin. Parmi les bons comme les mauvais, je suis connue comme étant la mère louve, originaire de chacun, les plus fidèles me traite comme si j’aurais accoucher d’eux et prit soin de leur être toute ma vie alors que je fais que les accompagnés dans cette malédiction. J’ai apprise de mes erreurs et ne me nourrit que très peu d’êtres humains, penchant surtout pour des bêtes sauvages.

J’ai connu bien des époques, vu bien des choses, mais surtout, j’ai retrouver celle que j’aime. Je l’ai suivit mais je n’ai pas oser l’approcher. Chaque fois, je me sentais envahit de cette même douleur. Je n’étais pas prête. J’ai pu approcher ma femme que récemment, alors que la guerre éclatait. Elle ne voulu pas me reconnaître sur le moment, me fuyant jusqu’ici. Croyez-moi, j’ai jouer mes cartes pour entrer dans cet endroit mais fort heureusement, les médecins de mon calibre semblait faire l’affaire. Peu après mon intérêt a suivre ma partenaire, qui elle, eut un pas d’avance et avait reçu cette lettre d’invitation, c’était déjà cacher en ce lieu. Je n’ai reçu ma lettre qu’un peu plus tard. Il faut dire, je suis persuadée que si j’ai eu droit de mettre les pieds ici, c’est sans doute dût a ce que j’étais pas a cause de mon métier.

Je suis dorénavant sûre d’une chose, je ne reculerais devant rien pour récupéré celle pour qui je vie depuis si longtemps.


Tes Pouvoirs


Lycanthropie :

Je ne souffre pas de lycanthropie régulière, ma transformation est totalement maîtrisée, la bête en moi n’est pas un être a part, c’est ma propre personne et non un monstre assoiffé de sang. Alors, je suis capable a la fois de prendre ma forme de loup-garou et ma forme de loup. Sous ma première forme, je ressemble a n’importe quel loup-garou, mais aucun n’égalera mes capacités, je suis supérieure. Sous ma forme de louve, je suis bien plus imposante qu’un loup régulier, approchant la taille d’un cheval.

Son seul véritable attachement a la plein lune c’est qu’elle ne peut donner le don du loup qu’en présence de celle-ci.

Spoiler:
 

Longévité :

Amélia n'a aucune date de mort écrite, a moins que quelqu'un mette fin a sa vie. Elle vivra tant qu'ont ne la tuera pas. Ainsi va sa malédiction.

Guérison :

Encore, comme tout loup-garou, j’ai un don de régénération. Rapide, je peux me remettre de bonne blessures au bout de quelques minutes. Les membres cassés et les organes demandent cependant de une a plusieurs heures seront la gravité du cas.

Précision, sous ma forme de loup ma salive a des propriété accéléré, elle améliora donc les capacités régénératrice de la personne que je lèche. Cependant, ce don ne s'attaque qu'à la peau donc ne guérit que les plaies, pas les os, les muscles et les organes vitaux ( Si ma salive touche un être sans don particulier pour la régénération, il se remettra de la blessure environ deux fois plus rapidement que normalement )

L’appel de la meute :

Aucun loup ne peut ignorer cet appel. Sous n’importe quel forme, même humaine, Amélia peut lancer un appel de loup. Cet appel si distinctif attire même les loups sauvages ou les éloignent. Un loup-garou ne peut renier cet appel, seul les plus indisciplinés et aguerrit peuvent le faire, ceux qui ont renier le véritable esprit de meute des loups, qui se rapproche sans doute plus d’une bête sanguinaire que d’un véritable loup-garou.

Faiblesse :

Même la mère louve a ses faiblesses, craignant l’argent majoritairement. Elle n’est pas non plus invincible, mais vous ne la tuerez pas avec une vulgaire épée.


Et vous ?


Prénom ou Pseudonyme : Coucou c'est Blake 8D

Age : 21

Que pensez-vous du forum ? : J'y suis deja èé

Comment as-tu connu le forum ? : DC

Quel est le code du règlement ? : Validé par Eikyuu


(c) Gnuh de Never Utopia.


Dernière édition par Amélia K.Haros le Dim 8 Fév - 16:35, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Ven 24 Oct - 17:58

Re-Bienvenue.
Finalement tu le fais ton DC x)
Medecin, j'imaginais plutôt tueuse à gage avec le bandeau et les cheveux rouge ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Ven 24 Oct - 23:55

Re bienvenue parmi nous o/.

Tu dois être heureuse d'avoir enfin eu ton autorisation pour la faire ~
Revenir en haut Aller en bas
Blake Amara


avatar

Féminin Messages : 153
Est arrivé(e) le : 08/07/2014
Age : 25

PERSONNAGE.
Race: Démon - Vampire
Amour: Tu le sais que tu seras a moi, Kath ♥
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Lun 3 Nov - 4:10

Je viens avertir que cette présentation me demandera encore quelques jours. J'ai écris la majorité de la fiche, mais bien des détails manquent a l'appel et d'autres ne concorde pas a ce que je pensais. Je vais devoir retravailler encore un peu mon histoire.

Merci de votre compréhension :3


Oh Blake, pourquoi es-tu aussi méchante?
Je ne suis pas méchante, j'ai mille ans et j'ai perdu a force mon code moral ~


Écriture : #cc3333
Revenir en haut Aller en bas
Seiza Mizugameza


avatar

Messages : 230
Est arrivé(e) le : 23/09/2014

PERSONNAGE.
Race: Hybride Dragon/Étoile
Amour: ~
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Lun 3 Nov - 11:32

Yay ton DC! :D

Bonne chance pour finir ta fiche! :3 ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Ven 14 Nov - 11:43

Bonjour, j'en viens au nouvelle !

Est-ce toujours d'actualité ? Si je n'ai pas de nouvelle d'ici le Vendredi 21 Novembre. La fiche de présentation se retrouvera dans le archives. En attendant je la déplace dans les pré-archivés.
Revenir en haut Aller en bas
Blake Amara


avatar

Féminin Messages : 153
Est arrivé(e) le : 08/07/2014
Age : 25

PERSONNAGE.
Race: Démon - Vampire
Amour: Tu le sais que tu seras a moi, Kath ♥
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Sam 15 Nov - 4:00

Bonjour, désolé du retard, je tenterais de la terminé le plus rapidement possible mais ces temps-ci je suis atrocement surchargée alors elle prendra sans doute encore quelques jours, merci!


Oh Blake, pourquoi es-tu aussi méchante?
Je ne suis pas méchante, j'ai mille ans et j'ai perdu a force mon code moral ~


Écriture : #cc3333
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Sam 15 Nov - 21:08

D'accord ~

Je déplace à nouveau la fiche dans la partie en cours ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Dim 23 Nov - 7:18

Oh oui ce perso *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: La mère louve   Mer 3 Déc - 18:45

Absence justifié, je déplace la fiche dans les prés-archiver et la garde au chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Seiza Mizugameza


avatar

Messages : 230
Est arrivé(e) le : 23/09/2014

PERSONNAGE.
Race: Hybride Dragon/Étoile
Amour: ~
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Sam 3 Jan - 4:21

Demande du membre pour qu'elle soit remise en cours :)
J'ai donc déplacé la fiche! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Amélia K.Haros


avatar

Messages : 17
Est arrivé(e) le : 17/10/2014

PERSONNAGE.
Race: Loup-Garou Originel
Amour: Un jour je la retrouverais...
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Lun 5 Jan - 6:03

J'ai terminé les quelques modifications et je crois que c'est terminé :)
Revenir en haut Aller en bas
Seiza Mizugameza


avatar

Messages : 230
Est arrivé(e) le : 23/09/2014

PERSONNAGE.
Race: Hybride Dragon/Étoile
Amour: ~
Informations:

MessageSujet: Re: La mère louve   Mar 6 Jan - 14:35

Alors alors :3
Te voilà validée! :D



Bonjour/Bonsoir,


J'ai tout le plaisir de venir annoncer ta validation qui est complète à présent. Je t'ouvre désormais l'accès au rp et au flood, et au rpcb sur la ChatBox !

Je t'invite dès maintenant à venir recenser ton avatar (ici), ainsi qu'une demande de chambre/ou d'habitation (ici pour une chambre) ou (ici pour une maison en ville). Tu peux aussi demander un rpg (ici) et une demande de relation (ici)

Ah! Si tu es élève au Lycée Yokai tu as la possibilité si tu le souhaites de t'inscrire à un club (ici) et remplir dans ton profil l'image correspondante à ton club ^^ !

Bon jeu, et sois sage ♥


Je vais aussi t'ajouter tes 10 euros pour la fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La mère louve   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mère louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Luvia, une louve pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥~Lycée Yokai~♥ :: Personnages :: Présentations :: Présentations terminées-